Blog

Restitution universitaire à La Sorbonne



Retour d’expérience des enquêtes de terrain entre les passeurs de cultures de l’association Baština et les étudiants en Master 1 (IREST) dans le cadre du programme européen Migrantour.

Mardi 11 mai 2021 a eu lieu, au sein de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la restitution des travaux universitaires entre passeurs de cultures et étudiants. Tout au long de l’année, professeurs, intervenants, étudiants et passeurs de cultures ont travaillé main dans la main.  Grâce à un travail collectif, ils ont pu réaliser un projet en lien avec le tourisme solidaire et de proximité.

Chaque groupe a pu choisir entre 2 balades urbaines : « Balade cosmopolitique » dans le 12ème arrondissement et « Faire société » dans le 16ème.

Et également, trois visites de musées : « Espoir de vie » à travers la galerie du Musée de l’Homme. « The Power of My Hands » réalisé au Musée d’Art Moderne de Paris.  Et la dernière « La Frontière et ses représentations » construite avec Musée de l’histoire de l’Immigration.

Quelles ont été les différentes étapes ?

Pour chaque groupe, les étudiants et passeurs de cultures ont entrepris des recherches préliminaires. Il s’agit de recherches bibliographiques, entretiens avec les passeurs de cultures. Mais également des rencontres fortes avec les médiateurs de musées, chercheurs et commerçants, habitants, associations pour enrichir les données.

Avec toutes les informations recueillies, étudiants et passeurs de cultures ont travaillé ensemble à l’élaboration d’un scénario de parcours.  Pour les balades, la conception d’une balade cohérente et instructive à travers plusieurs lieux marquants présenté par un ou deux passeurs. Enfin pour les expositions, la création d’une visite de certaines œuvres remarquables qui sont en lien l’expérience des médiateurs.

La présentation des visites des expositions n’a malheureusement pas pu être réalisée à cause des restrictions sanitaires. Elle s’est donc déroulée en classe avec une présentation PowerPoint.

Ma journée

L'exposition "The Power of My Hands

 

A partir de 11h, j’ai pu assister à la présentation de l’exposition « The Power of my Hands », la médiation s’est déroulée en classe avec un diaporama. La présentation à durée 40 min présentée par Mame d’origine Sénégalaise. Mame était très contente d’enfin pouvoir restituer ce long travail. L’oral a dû être un relâchement après tant de mois d’effort.

C’était la première fois qu’elle présentait devant un public (réduit 4 personnes mais public quand même !). Le stress et le manque de pratique oratoire se faisait un peu ressentir surtout lorsque l’on présente seule. L’exercice n’est pas facile mais les prochaines visites seront plus fluides à force de pratique.

Ce qui nous donne envie de voir l’exposition « The Power of my Hands », cette fois-ci au Musée d’Art Moderne de Paris !

IMG_2278-1

L'après-midi

IMG_2292-1

La balade urbaine "Faire société"

 

L’après-midi était consacré à la présentation des balades urbaines. A partir de 14h, j’ai pu assister à la balade urbaine « Faire société » dans le 16ème arrondissement. Elle a été présentée par Sajad d’origine Iranienne.

La balade a débuté par la présentation du lieu de vie Les Cinq Toits. C’est une ancienne caserne de gendarmerie reconvertie en centre d’hébergement pour les réfugiés, demandeurs d’asile et personnes isolées sous l’impulsion de l’association Aurore. Plus de 350 personnes y sont hébergées dont Sayad qui s’y est installé depuis 10 mois. J’ai trouvé très intéressant que Sayad fasse une description sans filtres du lieu en y incluant ses remarques sur le manque d’interactions entre les résidents.

Pour la suite, nous avons fait une déambulation dans le quartier d’Exelmans en effectuant différents arrêts en lien avec le thème. Devant une église, nous avons fait une courte pause en revisitant la lecture d’un extrait des Lettres Persanes de Montesquieu. Ce sont les tribulations d’un Perse à Paris il y a trois siècles exactement…

Une balade agréable qui met en avant le patrimoine en lien avec l’immigration dans ce quartier de l’Ouest parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *