Recherche et production


Migrantour recèle des recherches anthropologiques inédites sur le patrimoine des migrations en Île de France : l’apport des influences extérieures dans la mode et le style ou la circulation des marchandises, les Quatre Routes à La Courneuve créé par les Italiens ou le Belleville de Ronis et Pennac, les Bobos de Montreuil ou Paris capitale latino-américaine, l’arrivée à La Chapelle des Tamouls des années 80 ou les réfugiés Darfouris de nos jours.

Chaque thématique – innombrable – est convoquée pour produire les matériaux d’une enquête de terrain : carnet ethnographique, journal de bord, focus, entretien, aparté et restitution finale des recherches.
Illustrations : le changement climatique, les périodes historiques, la solidarité, l’entrepreneuriat, la commensalité, les foyers de travailleurs immigrés, les créatrices d’Afrique lusophone, les 200 ans de la fin de l’Empire, l’imaginaire du départ…

Usage et urbanité illustre récit personnel et retour d’expérience des participants au projet Migrantour.